Kinshasa-RD Congo
Réseaux sociaux

 ‘’Du choc des idées jaillit la lumière’’, a-t-on appris des penseurs occidentaux. Mais, en ce qui concerne notre pays, comme l’avait soutenu l’ancienne ambassadrice américaine à Kinshasa, à la place de la lumière jaillit plutôt la fumée. Les éminents penseurs à l’origine de la démocratie avaient vu en cette démarche démocratique une façon de faire participer la population aux choix politiques et économiques du pays par une participation citoyenne à travers des débats constructifs.

Mais, en ce qui concerne notre pays comme certains autres pays africains, la démocratie ne semble pas être porteuse de progrès. Du choc des idées attendu, c’est plutôt des actes d’intolérance, des actes de rejet de l’autre, le refus d’accepter même des évidences, le chahut, la bagarre. Bref, il y a tout sauf la démocratie.

Dans ces actes de violence qui accompagnent notre ‘’démocratie’’, la lumière s’éloigne laissant place à la fumée et aux ténèbres. Intellectuels, masses populaires, tous agissent de la même manière, que ce soit au pays ou à l’étranger.

En agissant ainsi, ils décrètent la mort certaine de la démocratie, car, celle-ci ne peut exister sans tolérance, sans respect des lois et règlements, fondement d’une société humaine, sans respect d’une autorité.

Avec les échéances à venir et pour accorder les chances à notre Etat Nation de survivre au milieu de pleines d’hostilités et de maintenir le cap, il faut changer notre façon de traiter autrui, de penser la démocratie, de servir le pays. Ainsi, les débats républicains assis sur des faits, des idées, des visions vont s’émouvoir éloignant de notre firmament les fumées, les ténèbres, afin que jaillisse finalement la lumière tant attendue en République Démocratique du Congo.

©2015 lanouvellerepublique Conçu par GWD
Réseaux sociaux