Kinshasa-RD Congo
Réseaux sociaux

 Secrétaire national adjoint de l’Udps en charge de la Communication, information et médias, Augustin Kabuya a fait publier le 29 décembre 2015 une mise au point de son parti au sujet des prestations de Félix Antoine Tshisekedi, quand bien même il l’a introduite par le rappel de la position de son parti par rapport au Dialogue. S’agissant de la rencontre d’Ile de Gorée, il précise que «…M. Félix Tshisekedi (…) n’a fait que répondre à une invitation d’une ONG Allemande et n’a signé aucun acte

 Le document publié le 19 décembre 2015 a pour mot d’ordre : «L’alternance doit avoir lieu en 2016 ! Congolais telema». Les signataires exigent la publication du calendrier électoral au plus tard le 31 janvier et le démarrage de la mise à jour du fichier électoral au plus tard le 10 février 2016, date qualifiée de LIGNE ROUGE. Ils annoncent à partir du 1er février prochain la publication d’« un calendrier d’actions non violentes, tenant compte et renforçant les actions déjà planifiées par les membres du ‘Front Citoyen 2016’».

 L’opposition politique conduite par le député national Delly Sessanga a déposé lundi 07 décembre une motion de défiance contre le Vice-premier ministre, ministre de l’Intérieur et sécurité, Evariste Boshab. Cette motion a été signée par cinquante-deux députés nationaux de l’opposition, y compris les frondeurs dits du G7. Les motionnaires reprochent au patron congolais de l’administration territoriale le fait de faire nommer des commissaires spéciaux en lieu et place de la tenue des élections des gouverneurs.de nouvelles provinces par les assemblées provinciales en place.

 Henri MOVA Sakanyi, Sg Pprd : ‘’ Joseph Kabila Kabange, en homme d’Etat, choisit la vie à la mort. Cette mort tant prônée par nos compatriotes en villégiature sur la très tristement et lugubre Ile de la Gorée !’’

« La Nation Congolaise dans sa diversité a suivi avec une attention singulière, le lundi 14 décembre 2015, en direct, le discours du Chef de l’Etat sur « L’état de la nation ». Un discours unanimement salué comme «exceptionnel », au regard de sa teneur historique. Dans le contexte politique actuel marqué par l’appel du peuple congolais pour un dialogue devant poser les meilleures balises possibles pour notre avenir commun, Joseph Kabila Kabange a su trouver les justes mots. En bon père de la nation.

 Bruno Mavungu doit revisiter l’histoire de la transition entre les Accords du Palais de Marbre en 1991 et l’Accord global et inclusif issu du Dialogue intercongolais de Sun City. Il réalisera que son président, Etienne Tshisekedi wa Mulumba, a continuellement indisposé tous les médiateurs étrangers ou internationaux intervenus dans différentes crises congolaises : Wade et Brahimi sous la Transition 1990-1997, Masire, Niasse et Thabo Mbeki dans la perspective du Dialogue intercongolais.

©2015 lanouvellerepublique Conçu par GWD
Réseaux sociaux