Kinshasa-RD Congo
Réseaux sociaux

Joyeux anniversaire Monsieur le Président de la République.   04 juin 1971-04 juin 2015, cela fait exactement 44 ans que naquirent Joseph Kabila Kabange et sa jumelle Janet Kabila Kyungu. Ces deux enfants de M’zee Laurent-Désiré Kabila sont nés au maquis de Hewa Bora en plein Fizi, dans l’actuelle Province du Sud-Kivu en une période où le pouvoir dictatorial de Mobutu renforçait sa mainmise sur toute l’étendue de la République. Au moment où toute la population était obligée de vivre au rythme de « djalelo, nous danserons et nous chanterons pour honorer notre guide »,

les Kabila et compagnons entretenaient le maquis qui a permis de frapper à plusieurs reprises le régime de Mobutu, notamment à travers l’épopée Moba 1 en 1980 et Moba 2 en 1981. Replié en Tanzanie, M’zee Laurent Kabila a encadré ses enfants dans ce pays et incul- qué une discipline qui fi t de Joseph Kabila, un homme de caractère. Le nom de Joseph Kabila est apparu au grand public lorsque Kisangani était tombé, le 15 mars 1997. C’est le fi ls Kabila qui était à la tête des éléments de l’AFDL qui ont pris Kisangani des mains des ex-Forces armées zaïroises en déroute. Depuis lors, quoique discret, l’homme ne passait plus inaperçu. Sur tous les fronts militaires, il était là. Même dans l’imaginaire du Congolais, le nom du fi ls de M’zee était cité avoir été vu quelque part. Sa jumelle Janet Kabila était découverte au grand public le jour de la prestation de serment du papa Laurent Kabila au stade des Martyrs, un certain 26 mai 1997. Elle était postée juste derrière M’zee Laurent Kabila sur la pelouse du stade des Martyrs comme pour faire le témoin familial de cette grande cérémonie. Nommé commandant et puis chef d’état-major de la Force terrestre, le général major Joseph Kabila a eu aussi à assumer l’intérim de chef d’état-major général de l’Armée nationale à la suite de l’indisponibilité du général Kifwa. Le grand destin a fait qu’un certain 16 janvier 2001, alors qu’il était en mission à Lubumbashi, le jeune offi cier de notre armée, chef d’état-major de la Force terrestre, fut rappelé à Kinshasa. M’zee Laurent-Désiré Kabila fut assassiné et à l’unanimité du pouvoir en place et avec l’accord des chefs d’église, à savoir le cardinal Frédéric Etsou, Mgr Pierre Marini, Son Eminence Simon Kimbangu, l’Evêque pasteur Kankienza Muana Mbo…, le pouvoir exécutif lui fut confi é. Très jeune en ce début de l’an 2001 où il n’avait que 29 ans d’âge, cet offi cier de l’armée nationale, général major, avait hérité d’un pays en plein chaos indescriptible après 32

 

©2015 lanouvellerepublique Conçu par GWD
Réseaux sociaux