Kinshasa-RD Congo
Réseaux sociaux

La phase aller de la 23è édition du championnat national de la RDC est à deux ou trois matches de sa clôture. Mais Sa Majesté Sanga Balende de Mbujimayi que les amateurs du foot ne voyaient pas venir est champion de la phase aller, quelque soit les résultats des rencontres à venir. Mais il y a du bruit, beaucoup de bruits dans la cour de Sa Majesté.

La conclusion est tombée avec le résultat du match de dimanche 20 mai 2018 entre Mazembe et V.Club (0-0). Les Corbeaux de Lubumbashi espéraient battre leur adversaire pour atteindre 27 points et égaler Sanga Balende qui avait déjà livré ses 11 matches. Son compteur est définitivement bloqué à 25 points.

V.club qui abordait le derby avec 19 points et 3 matches de retard pouvait faire un gros bond en avant en battant Mazembe et les autres adversaires. Un seul point de gagné la condamne  à ne plus rattraper les Saints et les Anges de Mbuji-Mayi.                                                                           

Le coup de semonce de Ngoy Kasanji

 Le premier à faire du boucan est bel et bien le président de Sanga Balende, Alphonse Ngoy Kasanji. Estimant insuffisant le temps restant pour l’organisation de la phase retour du championnat, il réclama carrément la fin de l’édition en cours au lieu de recourir aux habituelles dérogations du ministère. Dans ce scenario, c’est Sanga Balende qui sera proclamé champion du Congo 2018-2019. « Arbitre kata match !!! » (Traduisez : « Arbitre siffle la fin du match !!!»), disent les enfants congolais qui dominent leurs adversaires au marquoir et qui ont peur de perdre si le match se poursuit…

Le boulimique TP Mazembe, et surtout l’AS V.Club qui lorgne sur les deux premières places pour jouer la ligue des champions tiennent par contre à la poursuite de la compétition. Deux ou trois matches de la phase retour (avec des adversaires trop faibles !) leur permettront de ravir aux rouge-et-or du Kasaï leur pole position. Leurs porte-voix sont montés au créneau dans ce sens.

Mais plusieurs sportifs soupçonnent V.Club et Mazembe d’avoir poussé la Linafoot à publier le calendrier de la phase retour sans la dérogation du ministre des sports. Car cette phase retour commence en principe le 26 mai sans que la phase aller n’atteigne son terme…

Pourquoi ne pas attendre la dérogation officielle de la tutelle pour annoncer la 2è partie de ce play-off ? Pourquoi cette indisponibilité de V.Club qui repousse ses matches restants contre DCMP (2 fois !) et Maniema Union sous le prétexte éventé que 5 de ses joueurs sont retenus dans la sélection nationale ? Pour rappel le sélectionneur des Léopards Florent Ibenge est en même temps entraineur de V.Club.

C’est sûr que le ministre des sports Papy Niango qui a du péniblement se justifier pour les démêlés judiciaires des caciques de la FECOFA voudra afficher un profil bas dans cette affaire et laisser faire la Linafoot. Et pourtant la Linafoot a besoin d’arrêter maintenant pour organiser sa future édition dans les délais réglementaires. Ah on parlait aussi du sponsor Vodacom qui tient à ce que les matches se jouent pour sa visibilité. Vous y croyez ? Car personne ne se soucie de respecter le calendrier pour augmenter l’audience TV des rencontres. Pauvre Linafoot.

Mayonde Kolongo

©2015 lanouvellerepublique Conçu par GWD
Réseaux sociaux