Kinshasa-RD Congo
Réseaux sociaux

Le président du Comité national de suivi de l'Accord de la Saint-Sylvestre (Cnsa), Joseph Olenghankoy, a sollicité l’arbitrage du chef de l’Etat pour la tenue de la Tripartite Gouvernement-Ceni-Cnsa et l’a obtenu. A partir du 2 juillet prochain, cette tripartite va se tenir pour évaluer la mise en œuvre de l'Accord de la Saint-Sylvestre. Les travaux préparatoires de ces assises ont débuté le mardi 26 juin 2018 et se sont poursuivis jusqu'à hier, jeudi 28 juin 2018.

Les matières à inscrire à l’ordre du jour ont été discutées et retenues à l’issue de ces travaux préparatoires. « Les élections, la décrispation politique avec l'évaluation de la situation des prisonniers dits politiques et d'opinion, le dédoublement des partis politiques, la machine à voter, le financement des élections, l'indemnisation des familles victimes des événements de 2016, toutes ces questions ont été débattues et retenues pour l’ordre du jour de la tripartite qui durera quatre jours », selon le rapporteur du Cnsa, Valentin Vangi. Cette Tripartite répond à l’esprit et à la lettre de l’Accord de la Ste Sylvestre qui demande au Cnsa notamment de « réaliser des évaluations régulières du processus électoral, au moins une fois tous les deux mois avec la CENI et le Gouvernement ». Pour rappel, cette tripartite n'a plus été convoquée depuis début 2018 en raison des divergences entre les trois parties, principalement entre le Gouvernement Tshibala et le Cnsa.

Ainsi, sur instruction du président de la République, les deux chefs de corps ont été appelés à la retenue dans leurs querelles intestines et de privilégier l’intérêt supérieur du pays. Ainsi, le Premier ministre, Bruno Tshibala et le Président du Conseil national de suivi de l'Accord de la Saint-Sylvestre (CNSA), Joseph Olenghankoy, se sont échangés, lundi 25 juin, sur le processus électoral. 

LNR

©2015 lanouvellerepublique Conçu par GWD
Réseaux sociaux