Kinshasa-RD Congo
Réseaux sociaux

5-4-3-2-1-0, enfin, le compte à rebours a pris fin dans la famille politique du Chef de l’Etat. Emmanuel Shadary Ramazani est le candidat désigné pour postuler au nom du Front Commun pour le Congo (FCC), au poste de président de la République pour les élections prévues le 23 décembre 2018. Le ministre de la communication et médias, Lambert Mende, vient de l’annoncer et le candidat dauphin ainsi désigné va se présenter à la Commission électorale nationale indépendante (CENI) dans les minutes qui suivent. Ainsi, comme l’a toujours dit et répété, le président sortant, Joseph Kabila Kabange, a respecté la constitution. Du coup, avec cette désignation, le débat qui a alimenté l’actualité congolaise de ces deux dernières années sur le troisième mandat a pris fin.

Secrétaire général adjoint du PPRD, ensuite secrétaire permanent de ce parti, Emmanuel Shadari Ramazani est un député national élu du Maniema en 2006 et en 2011. Président du Groupe parlementaire Pprd à l’Assemblée nationale, il a occupé aussi le poste de Vice-Premier ministre, Ministre de l’Intérieur et sécurité avant de se consacrer entièrement à la restructuration du Pprd. Il a eu à occuper sous Mzee Laurent-Désiré Kabila les fonctions de gouverneur du Maniema avant d’être délogé par la rébellion du Rcd-Goma. Cet ancien ‘’Kassapard’’, ancien étudiant de l’Université de Lubumbashi, sera nommé au même poste en 2001 avec administration à Kinshasa pendant l’occupation de la province.

Ce choix est le plus inattendu car, de tous les noms avancés jusque-là, celui d’Emmanuel Shadary Ramazani alias ‘’coup sur coup’’ n’apparaissait nulle part. Matata Ponyo, Aubin Minaku, Bahati Lukwebo, Didier Etumba, Maman Olive Lembe… étaient les noms les plus cités. Mais le long suspens a pondu d’un candidat bien combattif qui était le plus inattendu.

Le chef de l’Etat s’est mis dans la logique politique qui fait que ce sont les chefs de parti qui sont candidats à ce poste important des institutions politiques. Joseph Kabila étant fin mandat et non autorisé par la Constitution de briguer un 3e mandat, c’est le chef de l’exécutif du parti qui est mis au devant pour le dépôt de candidature. Il aura, en face de lui, d’autres chefs de parti tels que Jean-Pierre Bemba Gombo du Mlc, Félix Tshilombo Tshisekedi de l’Udps, Vital Kamerhe de l’Unc, Martin Fayulu de l’Ecidé, Freddy Matungulu, Adolphe Muzito, Kin Kiey Mulumba…

Tshibambe Lubowa

Qui est Emmanuel Ramazani Shadary ?

Né le 29 novembre 1960, cinq mois après la proclamation de l’indépendance du pays, Emmanuel Ramazani Shadary est Député national, ancien Vice-Gouverneur et Gouverneur de la Province de Maniema, Président du groupe parlementaire PPRD et coordonnateur de la Majorité Présidentielle (MP) à l'Assemblée nationale. Il est licencié en sciences politiques et administratives de l'Université de Lubumbashi et détenteur d’un diplôme d’études approfondies dans le même domaine à l’Université de Kinshasa. Il a été assistant à l’ISDR et à l’ISC Kindu de 1992 à 1994, puis Directeur général et cofondateur de l’ISTCA-Secteur privé à Kalemie.

En 1995, il est élu Secrétaire général de la Société civile du Maniema et en 1997, Vice-Gouverneur du Maniema sous la présidence de M’zee Laurent-Désiré Kabila. En 1998, il est nommé Gouverneur de la même province par le même M’zee Kabila. Il sera reconduit aux mêmes fonctions en 2001 par l’actuel président de la République, Joseph Kabila.

En 2002, Ramazani Shadary participe à la fondation du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD), parti au sein duquel il va exercer en 2005 la fonction de Secrétaire national chargé du processus électoral et de président de la Commission de discipline. En 2015, il sera désigné secrétaire général adjoint du PPRD. Et au terme d’une restructuration du parti intervenu en 2018, il est nommé Secrétaire permanent, fonctions qu’il occupe jusqu’à sa désignation comme candidat Président de la République.

 

©2015 lanouvellerepublique Conçu par GWD
Réseaux sociaux